•*-    

 

Avec le jeune public, je vogue sur un océan d’enfants

parsemé d’adultes.

Avec le public familial, je vogue sur plusieurs courants.

À moi de mener le conte en accord avec les vents et les marées !

 

 Une cloche, un cadre, un bateau ou un fagot

tracent des calligraphies imaginaires…

 

Quand l’adulte témoigne d’un « J’y étais » et l’enfant d’un

« J’ai tout vu »,

c’est qu’ils ont vogué,

portés par leur propre souffle

le seul qui conte profondément !

    -*•

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Anne Lopez/ Cie AL